Des membres du secteur priv? appellent ? mettre un terme ? la crise

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

En tant que principales associations d’entreprises et d’entrepreneurs d’Ha?ti, nous sommes profond?ment pr?occup?s par la persistance de la crise multidimensionnelle qui ne cesse d’endeuiller les familles, d’asphyxier l’?conomie nationale et d’appauvrir la grande majorit? de nos concitoyens. Nous lan?ons un appel urgent aux acteurs de notre pays pour qu’ils r?solvent leurs diff?rends sans d?lai et signent un accord politique ?tablissant un gouvernement d’unit? nationale qui s’efforce d’inclure le plus grand nombre possible d’acteurs avec une feuille de route claire menant ? la tenue d’?lections honn?tes, transparentes et ?quitables dans un d?lai raisonnable.

L’heure est grave, et la Nation ne peut plus attendre. Les soussign?s prennent l’engagement solennel de soutenir cet accord politique et d’accompagner la mise en oeuvre des r?formes ?tablissant de nouvelles r?gles de conduite de la politique et des affaires en Ha?ti et des institutions qui seront cr??es pour atteindre l’objectif vis?.

Aujourd’hui, nous mettons fin aux divisions qui nous s?paraient dans le secteur priv? et lan?ons une alliance sans pr?c?dent pour le changement. Nous nous engageons ? prendre les mesures concr?tes suivantes :

o Lancer un programme imm?diat et intensif de r?formes des pratiques commerciales internes pour promouvoir la transparence, la concurrence loyale et le strict respect des normes ?thiques et juridiques qui doivent guider toutes les activit?s ?conomiques dans une Ha?ti d?mocratique, paisible et stable. Nous d?velopperons un code de conduite public-priv? pour assurer la transparence des pratiques concurrentielles, la collecte et l’utilisation rationnelle et transparente des fonds publics, tout en exigeant l’application stricte de la loi pour lutter contre la corruption et l’impunit?;

o Coop?rer avec une administration transitoire de consensus pour ?laborer et pr?senter une feuille de route politique, humanitaire et ?conomique vers une nouvelle Ha?ti, y compris l’?laboration d’un Plan strat?gique de d?veloppement ?conomique et social (PSDES) pour attirer les investissements directs ?trangers et nationaux, cr?er des emplois et la richesse durables, restaurer des services de base de qualit? ? toutes les couches de notre population et lui redonner espoir, en particulier aux jeunes

o Contribuer ? et soutenir des r?formes importantes dans les institutions publiques, afin que les lois et r?glementations r?gissant le fonctionnement de l’?conomie soient fondamentalement modifi?es

pour promouvoir la libre entreprise, la concurrence juste et ?quitable, l’investissement direct, la comp?titivit?, l’inclusion sociale et la croissance ?conomique;

o S’engager, avec le retour de la stabilit? politique et de la s?curit? et l’implantation du PSDES par l’Etat, ? investir dans les collectivit?s pour cr?er des emplois durables et am?liorer les conditions de vie, notamment dans les zones les plus touch?es par les effets du crime organis?. Nous appelons ?galement la communaut? internationale ? ?tablir un nouveau partenariat <> ? long terme avec les institutions publiques et priv?es ha?tiennes engag?es dans cet effort, pour aider ? attirer des investissements directs et fournir des ressources dans un nouveau paradigme de coop?ration au d?veloppement durable.

En tant qu’Ha?tiens, nous restons attach?s ? la pleine ind?pendance de notre R?publique. Mais nous d?plorons ?galement la violence qui tient actuellement en otage notre ?conomie et nos communaut?s. C’est pourquoi nous appelons

de toute urgence le gouvernement et la communaut? internationale ? agir maintenant pour soutenir et prot?ger la libre circulation des personnes et des biens ? travers Ha?ti, et pour prot?ger les familles ha?tiennes – en particulier celles des r?gions les plus pauvres, et les agriculteurs dont d?pend une grande partie de notre ?conomie.

Le moment est venu de faire preuve de r?alisme patriotique: les familles, les moyens de subsistance et les services locaux doivent ?tre s?curis?s avant tout pour engendrer tout espoir de changement structurel ? long terme. Nous saluons le courage de la Police nationale d’Ha?ti et demandons une aide ? long terme pour renforcer sa capacit? ? fournir ce service national des plus essentiels.

Nous consid?rons ?galement qu’il s’agit d’un moment critique de choix et d’opportunit? pour tous les Ha?tiens de jouer un r?le dans la transformation du pays- ? l’int?rieur du pays et dans notre diaspora talentueuse et capable.

La souverainet? nationale ? laquelle nous aspirons tous – o? nous pouvons vivre ensemble en toute s?curit? et r?soudre des diff?rends sans violence, o? tous les citoyens ha?tiens partagent les avantages de la libre entreprise et de l’investissement, o? la fuite des cerveaux ne prive plus Ha?ti de ses capacit?s et o? les Ha?tiens se sentent ? nouveau autonomes pour poursuivre leurs aspirations chez eux – ne peut se r?aliser que si nous faisons des compromis et coop?rons dans l’int?r?t public ? long terme. Les Ha?tiens ont besoin d’une transition politique urgente, d’une nouvelle vision ?conomique et de la s?curit? pour permettre les deux.

En tant que repr?sentants du secteur priv?, nous nous engageons ? faire notre part pour que ceci soit la derni?re transition politique d’Ha?ti, et que ce recours ? l’assistance s?curitaire ext?rieure soit le dernier de notre histoire, pour faire rupture avec le pass? et marquer le d?but d’une ?re nouvelle et plus radieuse.

Suivent les signatures des organes institutionnels principaux du secteur priv?: Laurent Saint-Cyr de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ouest (CCIO), Wilhelm Lemke de l’Association des Industries d’Ha?ti (ADIH); Raina Forbin pour l’Association Touristique d’Ha?ti (ATH); Jean-Philippe Boisson pour la Chambre de Commerce Am?ricaine d’Ha?ti (AMCHAM); Michelle Mourra pour la Chambre de Commerce et d’Industrie Ha?tiano-Canadienne (CCIHC); Geoffrey Handal pour AMARH; Edouard Baussan pour le Regroupement Patronal Ha?tien; et Fritz Mevs Pour l’Association des Ports D’Ha?ti.

Suivent les signatures des entreprises et entrepreneurs, qui supportent et s’engagent ? contribuer activement ? cet effort de sauvetage national: Olivier Barrau ( Alternative Insurance Company); Allen Bayard (Access Haiti); Roger Carri? (PALM Apparel Group); Christopher Handal (MSC Group); Thierty Moise (Alipro SA); Hans Remy (WOW SA); Christian Mathon (Matpar); Vic Saliba III (Hinoto SA); P/O Eddy Deeb (Deka Group); Jo?l Bonnefil (Haytrac); Harold Marzouka Ir (Groupe HM); P/O Reuven Bigio (GB Group); et Philippe Coles (Groupe Coles).

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.

NewsAmericasNow.com